M. Ollivier – CoRoT, un pionnier pour l’exoplanétologie


Vue d’artiste du
télescope spatial CoRoT.



Marc Ollivier
Astronome à l’Institut d’Astrophysique Spatiale d’Orsay
Ingénieur de la 110e promotion de l’ESPCI ParisTech

MERCREDI 2 AVRIL 2014 À 18H – ESPCI ParisTech

Lancé le 27 décembre 2006, le télescope spatial CoRoT, issu d’une collaboration entre la France et plusieurs partenaires internationaux, sous maîtrise d’œuvre du CNES, a officiellement terminé sa mission le 20 juin dernier. Après avoir observé plus de 160 000 étoiles, CoRoT a permis la découverte de plusieurs dizaines de nouvelles exoplanètes dont la première planète de densité comparable à la Terre. Plus qu’un simple observatoire photométrique, CoRoT a initié une dynamique entre observatoires spatiaux et instruments au sol. Il a permis non seulement la détection, mais aussi la caractérisation complète des planètes détectées, en termes de paramètres orbitaux, de densité moyenne, et d’environnement stellaire, apportant ainsi des contraintes nouvelles aux modèles théoriques de formation et d’évolution des systèmes planétaires.

Durant cette conférence, je présenterai la mission, de sa conception à son exploitation scientifique, et montrerai comment CoRoT a ouvert la voie à plusieurs projets ambitieux pour dévoiler encore un peu plus les secrets de ces nouveaux mondes.

Pour aller plus loin :
- lien vers le site officiel de la mission CoRoT

Soirée d’observation : les membres du public de cette conférence peuvent participer à une visite nocturne exceptionnelle de la coupole Arago à l’Observatoire de Paris, le soir du lundi 7 avril. Plus d’informations...

Comment s’y rendre : voir la section Informations pratiques

Live tweet : suivez la conférence en direct, ou revivez ses temps forts avec le mot-dièse #ProCyonPSL sur Twitter !

La vidéo de la conférence :

Haut de page



À lire aussi...

M. Mayor – Dans le cosmos : combien de planètes comparables à notre Terre ?

Dix ans de science avec l’instrument HARPS célébrés par un montage de vues d’artiste. Michel Mayor Professeur émérite au département d’astronomie de (...) 

> Lire la suite...